Architecture de système d'information

Performances et optimisations

Les leçons du Mainframe

L'environnement mainframe IBM adresse les trois problèmatiques essentielles de la gestion des performance:

  1. L'optimisation  fine qui souvent s'apparente au debugging, car cela concerne le fonctionnement en temps réel d'un système, d'une application ou d'un programme.
  2. Le plan de capacité qui définit la croissance ou la décroissance des ou d'une ressource informatique, et qui s'exprime donc a différents niveaux de granularité
  3. La métrologie, qui précise les métriques utilisés pour surveiller ou projeter une évolution dans le fonctionnement d'une application

L'analyse de ces trois volets s'est depuis  quelques années complété d'une problèmatique économique au travers des coûts logiciels...

Notre approche méthodologique...

La récurrence des projets comportant une forte coloration performance et optimisation nous a conduit à développer un outillage de reporting, qui nous permet de traiter les différentes données fournies par nos clients et d'en faire une analyse systèmatique.

Nous avons recensé un ensemble d'une centaine de règles, classées selon le gain et l'impact de la mise en oeuvre, qui sont vérifiées sur la base des collectes qui ont été relevée, et qui constituent notre rapport d'analyse (écarts par rapport aux bonnes pratiques). La conclusion de notre analyse constitue un plan de correction où nous recherchons le gain maximum, pour un impact faible.

Les gains...

l'intérêt de cette approche est qu'elle produit des gains en termes de qualité de service (réduction des temps de réponses, de la fenêtre du batch..) mais elle conduit également à une réductiton des consommations,ce qui se traduit immédiatement par une baisse importante des charges financières (licences logicielle).

sur l'année 2014 nous avons dégagé sur un ensemble de 4 client un ROI de plus de 3,7M€ (Gain récurrent puisqu'il s'agit de réduction des coûts logiciels).